laureneAujourd'hui, je reçois une auteur
avec qui j'ai l'honneur de partager le sommaire
de "La mélodie de l'eau" aux éditions RroyzZ.
Elle y publie en effet une très jolie nouvelle.
Elle a aussi participé au 6ème tournoi des nouvellistes
organisé par la Revue du nouveau monde...
Je ne vous en dis pas plus : elle arrive !

J'ai donc le plaisir d'accueillir aujourd'hui Laurène Barbaux

 EV : Bonjour Laurène. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

LB : Etudiante en arts plastiques, auteur et artiste plasticienne autodidacte (pseudonyme Sorcha), je dirais que je suis une petite âme vagabonde en quête d'harmonie.

Par ailleurs très concernée par la cause animale et la nature en général, donner une voix à ceux qui n'en ont pas sera au cœur de mes travaux littéraires à venir (notamment au travers d'essais).

EV : Depuis combien de temps écris-tu ?

LB : J'écris depuis toute petite je crois, mais je me suis lancée dans la nouvelle il y a environs 6 ans, suite à la lecture des nouvelles du « Chat Noir » d'Edgar Allan Poe, un véritable déclic.

EV : Quelles qualités trouves-tu aux nouvelles par rapport aux autres formes littéraires ?

LB : Plus le temps passe, et plus je lui trouve de qualités. Autrefois son format court me semblait restrictif, mais aujourd'hui il me semble être idéal. La nouvelle c'est comme un parfum, c'est un concentré d'idées, d'images et d'émotions. Elle se savoure à chaque instant, se laisse croquer à tout moment de la journée, je dirais que sa principale qualité, c'est qu'elle se suffit à elle-même.

EV : Comme c'est joliment dit ! J'applaudis :)
Quels sont les genres littéraires que tu abordes dans tes écrits
 ?

LB : Actuellement je suis plutôt orientée fantastique / réaliste (univers réalistes et touches de magie), la romance peut pointer le bout son nez mais peut-être pas toujours là où on l'attend. J'aborde plus volontiers les liens particuliers qui lient l'homme à la nature, les êtres entre eux, humains comme animaux, voir végétaux. J'écris également en jeunesse, c'est un genre qui me plait beaucoup, qui laisse place à la fantaisie et qui donne à rêver.

En terme de projets, j'envisage de relever le défi de l'essai, et j'ai un manuel pratique concernant les chevaux qui devrait paraître prochainement. La biographie m'attire également.

EV : Je suis impressionné !
Comment te vient habituellement l’inspiration ?

LB : Mon moteur, c'est l'émotion, positive comme négative. Je suis une romantique révoltée. Une rencontre, une musique, un mot, une image, un sentiment, autant de choses qui peuvent faire naître chez moi une soudaine et irrépressible envie d'écrire, sinon un véritable besoin.

EV : Peux-tu nous en dire plus sur tes habitudes d’écriture ?

LB : J'écris essentiellement à l'ordinateur mais je tiens plusieurs carnets papiers dans lesquels je note non pas des idées, mais des sensations, des images, des choses qui me marquent et sur lesquelles j'éprouve parfois le besoin de revenir plus tard.

En terme d'habitude, j'écris généralement la nuit, quand il n'y a plus aucun bruit, plus d'agitation. Les nuits d'automne et d'hiver m'inspirent particulièrement, il m'arrive d'ouvrir la fenêtre, de sentir l'air, son odeur particulière qui rappelle celle de la neige. Je cherche alors une musique qui traduise ce sentiment, cette sensation, et je l'écoute en boucle tout en écrivant. J'ai besoin de musique pour écrire, comme un générateur d'émotions dans lesquelles je peux puiser.

Le chocolat fait également partie du rituel, un carreau à chaque pause (j'aime tellement le chocolat que je pourrais lui écrire un roman!).

EV : Voici un rituel déjà bien élaboré :)
S’il y avait un livre que tu as lu et apprécié et dont tu aurais aimé être l’auteur, ce serait lequel ?

LB : J'aurais aimé avoir écrit « L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux » ou bien « Le cœur des flammes » de Nicholas Evans, deux romans passionnants, à la fois dramatiques et envoûtants.

EV : As-tu déjà été publiée ?

LB : Oui, j'ai eu le plaisir d'être publiée récemment dans plusieurs anthologies et de finaliser plusieurs projets solos que voici:

Collectifs :

Solo:

 livre3   livre1   cecitecheval  51HyQjenjmL

EV : Peut-on trouver certains de tes textes sur le web ?

EV : Où peut-on te retrouver ?

EV : As-tu quelque chose à rajouter?

LB : Un grand merci à toi Erik, pour ton attention et ta bienveillance, c'est un honneur de partager un recueil avec toi, j'espère qu'il y en aura d'autres!  Et un grand merci à mes chers lecteurs, d'un jour ou de toujours, amis, famille, inconnus, merci à vous qui me donnez l'envie de persévérer et de réaliser mes rêves. 

EV : Et un grand merci à toi aussi d'avoir bien voulu répondre à mes questions :)


Aller à la Galerie des nouvellistes (Sommaire)

Pour retrouver sur ce blog des textes inédits de "Nouvellistes de la semaine"

Pour découvrir les nouvelles publications des "Nouvellistes de la semaine"

 Pour rencontrer les "Nouvellistes de la semaine" (séances de dédicaces,...)