NVJ'ai le grand plaisir d'accueillir une nouvelliste
dont le nom circule déjà souvent sur les réseaux sociaux
et autres sites dédiés aux nouveaux talents.

J'ai par ailleurs le bonheur de la cotoyer actuellement
au sein du jury du 7ème tournoi des nouvellistes
organisée par le site "un monde de mots", héritier de la revue du Nouveau Monde.

Assez parlé, je lui rends la parole, Nathalie VIGNAL, sois la bienvenue !

 EV : Nathalie, peux-tu te présenter en quelques mots  ?

 NV : Une folle amoureuse des mots ! J’aime écrire, lire et une grande admiration pour les as du dessin et de la peinture. Avant tout, je tire mon énergie et ma force de l’amour de ma famille. Le meilleur remède du monde !

EV : Depuis combien de temps écris-tu des nouvelles ?

NV : Depuis peu. J’ai plutôt une écriture qui se complait dans le long. Finalement, je n’ai écrit que 4 nouvelles !

EV :  Justement, comment en es-tu venue à rédiger ta première nouvelle ?

NV : J’ai écrit ma première (mini) nouvelle pour un AT relié par un auteur que j’apprécie beaucoup.

EV : Que de mystères... Mais je ne chercherai pas à en savoir plus ;)
Quelles qualités trouves-tu aux nouvelles par rapport aux autres formes littéraires ?

NV : Je parlerai plutôt de ma vision sur l’écriture d’une nouvelle : le format court. Cela implique d’avoir une chose précise à dire, un centre et l’on brode tout autour. Pas moyen d’élargir ce cercle sinon, on file à la catastrophe. Pour le reste, j’ai beaucoup de mal à me conformer aux choses prédéfinies. Les « il faut » me paralyse alors je vais là où mon envie me dit d’aller et au diable la chute surprenante ! De même, les thèmes imposés ont tendance à congeler mon imaginaire… allez savoir pourquoi !

Je crois que la qualité d’une nouvelle tient essentiellement au talent de celui qui l’écrit, non ?

EV : Mon imaginaire fonctionne peut-être différemment du tien, mais je te rejoins sur ta conclusion, surtout comme membre de jurys :)
Quels genres littéraires abordes-tu dans tes écrits ? 

NV : Là encore, je ne parviens pas à m’enfermer dans un genre précis. Je peux écrire de la littérature dite « blanche » comme de la fantasy !

EV : Une plume libérée en quelque sorte :)
As-tu repéré comment te vient habituellement l’inspiration ?

NV : Devant mon écran d’ordi ? En faisant la vaisselle ? En conduisant ? Tout ça à la fois.

EV : Accepterais-tu nous en dire plus sur tes habitudes d’écriture ?

NV : J’écris sur ordi et généralement le matin tôt, très tôt. Le soir je suis trop claquée pour la concentration nécessaire à l’écriture.

Je ne sais pas faire de synopsis… Je dois donc être x fois plus vigilante que ceux qui en établissent un. Bon à ma décharge, j’ai essayé de faire des plans, mais cela m’ennuie à mourir et coupe nette tout envolée créative.

La musique ? J’ai eu un passage où je n’arrivais pas à écrire sans musique, puis, j’ai cessé d’en écouter, et maintenant, cela m’arrive parfois, mais je sais que le travail derrière n’en sera que plus difficile. Pourquoi ? La musique amplifie l’émotion, elle permet d’aligner les mots sans les penser et derrière, du coup, il y a un énorme tri à faire. Sans musique, rien ne t’influence. Tu es tout seul face à tes mots, ton personnage, ta description et pour le coup, c’est à toi d’écrire la musique.

EV : As-tu une anecdote à raconter à nos lecteurs sur ta vie d’auteur ?

NV :  Une cliente m’a surprise à baragouiner toute seule une phrase en Ikinas (créature des Terres Oubliées) ; lorsque je l’ai vu, je crois avoir viré au rouge et l’air de rien, je me suis esquivée.

EV : Quels conseils donnerais-tu à celui qui voudrait écrire des nouvelles ?

NV : Travailler !! Que l’on soit sur du court ou du long, il faut travailler son texte. Le relire pas une, ni deux fois, mais encore et encore. Le relire sur un support différent de celui sur lequel on écrit permet au cerveau de le redécouvrir et cela aide à voir ses erreurs. Enfin, le format court permet de demander des avis, alors ne pas s’en priver et donner à chacun des retours l’attention qu’il mérite.

EV : Cette solidarité entre auteurs-relecteurs est certainement une des richesses de la communauté des nouvellistes !
Et que conseillerais-tu aux lecteurs de nouvelles ?

NV : Lisez les miennes !!! 😊  Nan, pas de conseil à des lecteurs, car chacun lit avec son propre ressenti, ses attentes divergentes. Prenez du plaisir, voilà un conseil qu’ils se donneraient eux-mêmes !

EV : Quel excellent conseil !
S’il y avait un livre que tu as lu et apprécié et dont tu aurais aimé être l’auteur, ce serait lequel ?

NV : Ah ! Il y en a tant !!!!! « Premier Sang » de Joe Abercrombie en fantasy et « Le cercle des poètes disparus » de  Nancy H. Kleinbaum.

EV : Qu’aimerais-tu ajouter ? (coup de coeur, coup de gueule, …)

NV : Merci pour ce petit moment de gloire 😊

EV : Il est mérité !
As-tu déjà été publié ?

ennui  l-ampoule-hs-2-couverture

Quatre nouvelles :

Roman Médiéval Fantasy :

EV : Enfin, où peut-on te retrouver ?

NV : On peut me retrouver sur ma page FB : https://www.facebook.com/nvignal1

EV : Merci beaucoup Nathalie d'avoir pris le temps d'échanger avec nous ! Je te souhaite, je nous souhaite, de très belles découvertes parmi les textes qui nous sont soumis pour le 7ème tournoi des nouvellistes. Amis auteurs SFFF ou même lecteurs qui auraient envie de passer de l'autre côté de la plume, n'hésitez pas, vous avez encore jusqu'au 30 juin 2018 pour transmettre vos textes !
(Désolé, Nathalie, je n'ai pas réussi à retenir cette "page de pub" ;) )


 Aller à la Galerie des nouvellistes (Sommaire)

 Pour retrouver sur ce blog des textes inédits de "Nouvellistes de la semaine"

 Pour découvrir les nouvelles publications des "Nouvellistes de la semaine"

Pour rencontrer les "Nouvellistes de la semaine" (séances de dédicaces,...)